une épopée
au temps de la
civilisation minoenne

Une fiction à l’époque minoenne, basée sur les faits historique.

Asiraa est choisie pour succeder a l’actuelle Matriarche de l’ile d’Hattiarina.

La jeune minoenne accepte son destin avec enthousiasme mais, en quelques heures, son avenir est anéanti par une éruption volcanique qui ravage son île. Pour reconstruire sa vie et pour redonner liberté et joie de vivre à son peuple, elle va devoir se battre autant contre les éléments naturels que contre ceux qui tentent de profiter de la situation .

Une histoire épique où se mêlent l’exil, la tyrannie, les guerres et l’amour. Depuis les insouciances de la jeunesse jusqu’à l’angoisse des jours sombres, on est ému par cette jeune femme qui tient tout un monde sur ses épaules, peut-être trop étroites comme elle le dit elle-même ! Tous les sentiments humains passent dans ce roman, lui conférant quelque chose d’intemporel.

« La civilisation minoenne a prospéré pendant plus de 1000 ans à Santorin et en Crète, jusqu’à ce que, en 1628 avant J.C, le volcan de Santorin entre dans une éruption d’une ampleur sans équivalent connu. Un siècle plus tard, la Crète était devenue mycénienne. Que s’est-il passé entre temps ? C’est ce que j’ai essayé d’imaginer dans cette fiction dont les évènements initiaux et tous les lieux sont réels. » Jacques Lafarge

Bravo pour cette histoire passionnante qui m’a fait découvrir la civilisation Minoenne, avec une très généreuse, courageuse et amoureuse Issasara. Difficile de ne pas faire le parallèle avec des temps plus présents...

Bernard L. – Ville d’Avray (02-19)

Je me suis bien fait prendre par cette belle histoire. C’est bien écrit, on est en haleine de ce qui va advenir. Éminemment contemporaine, oui, et qui véhicule de belles valeurs humaines et politiques.

Françoise C. – Paris (11-18)

En général je lis beaucoup mais des morceaux de textes par-ci par-là, ou alors, dans le cas d’un livre, je pioche, c’est mon grand défaut. Mais dans le cas d’Issasara, je l’ai lu d’un seul trait avec beaucoup de plaisir. 

Dawuth S. – Courbevoie (05–18)

J’ai littéralement dévoré ce roman qui m’a tenue en haleine jusqu’au bout et qui m’a fait découvrir cette civilisation minoenne. On s’attache rapidement à l’héroïne: femme libre, intelligente, courageuse et moderne à la fois… 

Annnick G. – Amazon (03-18)

Bravo pour votre dernier livre que j’ai dévoré et adoré, j’avais déjà bien apprécié l’histoire de Lazare mais j’ai encore plus accroché avec votre héroïne féminine.

Solène C.- Paris (03-18)

J’ai été tenue en haleine jusqu au bout, une réussite ….En fait j’ai adoré l’idée, les personnages, le lieu, le style …TOUT

Myriam N. – Toulouse (03-18)

Votre livre est vraiment fascinant, l’histoire est très bouleversante, on découvre à quel point la femme peut être forte malgré les apparences.

Anaima – Monbestseller (02-18)

Cliquez sur
la boutique
de votre choix